Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Texte libre

 
 
 
pour en savoir plus 
 je vous convie à visiter le blog de mon ami
 

Articles Récents

18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 22:00
 
 
 
La Mongolie est le pays qui comprend le plus de chevaux par habitant au monde.
 
Bien adapté aux conditions de pâturage, cet animal peut paître à de grandes distances des points d'eau ou accéder à une nourriture située à plus de 50 cm de profondeur sous la neige.
Le rendement en viande , de l'ordre de 50% du poids vif est interessant.
Son aptitude à l'engraissement rapide lui permet de résister facilement à la courte période de chaleur estivale et aux grands froids (- 40 ° C pendant plusieurs mois).
Animal de trait, il est aussi utilisé pour la viande et le lait; une jument donne 3 à 4 l de lait par j en 5 traites pendant ses 3 mois de lactation.
Il faut se rappeler que le lait de jument revêt une grande importance dans l'alimentation des nomades notamment l'airak ou lait de jument fermenté.
 
 
 
On trouve plusieurs types de chevaux:
- le cheval des forêts, grand et lourd
- le cheval des steppes, plus petit et mieux adapté à la selle
- le cheval de montagne que l'on trouve dans l'Altaï
- le cheval de désert, le plus petit qui n'est pas élevé pour le lait
 
 
 
Il n'est jamais nourri par ses maîtres; il est élevé dans de grands espaces et sa domestication reste minimale; la nuit, il redevient sauvage, un moyen probablement de se défendre des attaques des grands prédateurs comme le loup encore très présent en Mongolie.
 
Il y a 1 gardien pour 200 têtes de bétail.
 
 
Les nomades montent dès leur plus jeune âge, un enfant reçoit sa première monture vers 5-6 ans.
 
 
Un cheval mongol ne peut se monter que par la gauche; sinon, attention aux ruades.
 
 
Les selles , magnifiques, sont en bois avec des montants devant et derrière; pas évident pour nous européens au derrière fragile, de s'y assoir; aussi, lorsque l'on veut faire une petite rpomenade, ils nous fournissent des selles plus confortables, en cuir.
 
 
 
 
Voici un abreuvoir construit en pleine nature à rpoximité d'un puits. Alimenté par une pompe à bras.
Tout nomade qui passe à proximité consacre quelques minutes à tirer de l'eau pour abreuver ces chevaux qui vivent en semi liberté et qui apprécient sans aucun doute cet acte de générosité.
 
 
 
 
 
On ne peut pas parler des chevaux mongols sans évoquer les chevaux de Préwalsky.
Il s'agit d'une espèce (c'est à dire non croisable avec les races domestiques existantes) qui avait disparu de Mongolie et qui présente la caractéristique de produire des bêtes sauvages, non montables et non dressables.
En France, dans les Causses au Villaret d'Hures, avec l'aide de la CEE, un élevage a été créé au début des années 90, dans le but exclusif de réintroduction en Mongolie.
Les premiers poulains sont arrivés il y a deux ans dans les steppes mongoles et tentent de s'adapter aux rigueurs exceptionnelles des hivers mongols actuels et aux longues périodes de sécheresse qui sont un frein à leur acclimatation.
 
Pour terminer quelques mots sur les chevaux mongols, attrait des touristes adeptes des grandes chevauchées;
les caractéristiques principales de ces animaux, résistants, volontaires et infatigables.
Ils peuvent parcourir jusqu'à 60 km par jour à 5-6 km/h sur 8à 12 h.

 
Aujourd'hui je vous recommande le blog de Rémy-ciné:

http://cinephoto.over-blog.com/  
pour son article d'hier sur un film mongol qui vient de sortir : "les deux chevaux de Genghis Khan";

je ne l'ai pas encore vu car il n'est sorti que dans 21 salles d'art et d'essai le 13 juillet 2011 ; chez moi, il sort le 3 août et j'ai déjà réservé ma soirée;
la réalisatrice mongol Byambasuren DAVAA est étudiante en cinéma à Berlin; 
c'est son troisième long métrage et je suis certain que vous avez vu les deux premiers:
- l'histoire du chameau qui pleure
- le chien jaune de Mongolie
ses films, magiques et bouleversants,  décrivent merveilleusement la vie en Mongolie, celle que j'ai connue, les nomades dans les yourtes, l'élevage, la chasse, le dressage des aigles, les jeux, le tir à l'arc mais surtout les us et coutumes de ce peuple si attachant et accueillant, le seul au monde qui ait inscrit l'accueil des étrangers comme obligatoire dans sa constitution.
Allez voir ce film en version originale sous-titrée pour mieux goûter la musique, le son mélodieux et gutural de la langue, mongole, les chants diphoniques uniques au monde qui vous sortent les larmes des yeux, vous ne le regretterez pas.

Voici un extrait de chant diphonique mongol trouvé sur le net:
 
http://www.youtube.com/watch?v=hEUuXpQ-d-8
et  la bande annonce de ce film:

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19206793&cfilm=172303.html
et l'affiche:
Les Deux chevaux de Gengis Khan

Partager cet article

Repost 0

commentaires

kelly 28/07/2015 10:15

temps mitigé ce matin, le ciel devient plus sombre, et seulement 19° à 09h00.....
bonne journée de mardi

Droopy14 22/09/2011 20:03



Trés intéressant ces quelques lignes sur les chevaux.


Je ne sais pas quel goût peut avoir le lait de jument


mais une chose est certaine, je ne m'imagine pas


manger ces charmantes bêtes. (vue occidentale des choses)


 


Bonne soirée.


Phil.



Capucyne 21/09/2011 17:59



Merci pour ces articles!



Sofie 21/09/2011 07:30



Coucou


merci pour cet article sur les chevaux, très interessant.


bonne journée


bises



http://www.photofrance-etranger.com 20/09/2011 21:54


pourquoi le monter UNIQUEMENT par la gauche ? BIZARE @+++