Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte libre

Texte libre

 
 
 
pour en savoir plus 
 je vous convie à visiter le blog de mon ami
 

Articles Récents

19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 22:06
undefined

une jument donne quotidiennement 2 à 3 l de lait en 5 traites mais pour amorcer , il faut que le petit poulain commence à téter; le lait est consommé frais mais aussi fermenté, l'airak, qui est une spécialité mongole très appréciée comme je vous l'ai expliqué lundi.
Le lait de jument est plus riche que celui de yak ou de chamelle.
Il ne faut pas oblier que la température tombe sous zéro dès octobre et ce jousqu'au mois de mai; le sol gelé ne permet donc pas la culture de légumes qui sont fournis (troc contre viande) par les vosins chinois de la Mongolie extérieure au sud. Pour éviter les carences alimentaires, lait et fromage sont consommés en quantité très importante.
La Mongolie n'a quasiment aucune ressource naturelle qui puisse lui permettre d'engranger des devises et le simple paiement de la facture électrique (fournie par les Russes) est un véritable casse tête avec parfois des coupures générale pour non paiement de la facture.
Les ONG ne peuvent pas tout financer etb le taux de chômage notamment chez les jeunes, est faramineux.
Repost 0
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 22:00
 
 
 
La Mongolie est le pays qui comprend le plus de chevaux par habitant au monde.
 
Bien adapté aux conditions de pâturage, cet animal peut paître à de grandes distances des points d'eau ou accéder à une nourriture située à plus de 50 cm de profondeur sous la neige.
Le rendement en viande , de l'ordre de 50% du poids vif est interessant.
Son aptitude à l'engraissement rapide lui permet de résister facilement à la courte période de chaleur estivale et aux grands froids (- 40 ° C pendant plusieurs mois).
Animal de trait, il est aussi utilisé pour la viande et le lait; une jument donne 3 à 4 l de lait par j en 5 traites pendant ses 3 mois de lactation.
Il faut se rappeler que le lait de jument revêt une grande importance dans l'alimentation des nomades notamment l'airak ou lait de jument fermenté.
 
 
 
On trouve plusieurs types de chevaux:
- le cheval des forêts, grand et lourd
- le cheval des steppes, plus petit et mieux adapté à la selle
- le cheval de montagne que l'on trouve dans l'Altaï
- le cheval de désert, le plus petit qui n'est pas élevé pour le lait
 
 
 
Il n'est jamais nourri par ses maîtres; il est élevé dans de grands espaces et sa domestication reste minimale; la nuit, il redevient sauvage, un moyen probablement de se défendre des attaques des grands prédateurs comme le loup encore très présent en Mongolie.
 
Il y a 1 gardien pour 200 têtes de bétail.
 
 
Les nomades montent dès leur plus jeune âge, un enfant reçoit sa première monture vers 5-6 ans.
 
 
Un cheval mongol ne peut se monter que par la gauche; sinon, attention aux ruades.
 
 
Les selles , magnifiques, sont en bois avec des montants devant et derrière; pas évident pour nous européens au derrière fragile, de s'y assoir; aussi, lorsque l'on veut faire une petite rpomenade, ils nous fournissent des selles plus confortables, en cuir.
 
 
 
 
Voici un abreuvoir construit en pleine nature à rpoximité d'un puits. Alimenté par une pompe à bras.
Tout nomade qui passe à proximité consacre quelques minutes à tirer de l'eau pour abreuver ces chevaux qui vivent en semi liberté et qui apprécient sans aucun doute cet acte de générosité.
 
 
 
 
 
On ne peut pas parler des chevaux mongols sans évoquer les chevaux de Préwalsky.
Il s'agit d'une espèce (c'est à dire non croisable avec les races domestiques existantes) qui avait disparu de Mongolie et qui présente la caractéristique de produire des bêtes sauvages, non montables et non dressables.
En France, dans les Causses au Villaret d'Hures, avec l'aide de la CEE, un élevage a été créé au début des années 90, dans le but exclusif de réintroduction en Mongolie.
Les premiers poulains sont arrivés il y a deux ans dans les steppes mongoles et tentent de s'adapter aux rigueurs exceptionnelles des hivers mongols actuels et aux longues périodes de sécheresse qui sont un frein à leur acclimatation.
 
Pour terminer quelques mots sur les chevaux mongols, attrait des touristes adeptes des grandes chevauchées;
les caractéristiques principales de ces animaux, résistants, volontaires et infatigables.
Ils peuvent parcourir jusqu'à 60 km par jour à 5-6 km/h sur 8à 12 h.

 
Aujourd'hui je vous recommande le blog de Rémy-ciné:

http://cinephoto.over-blog.com/  
pour son article d'hier sur un film mongol qui vient de sortir : "les deux chevaux de Genghis Khan";

je ne l'ai pas encore vu car il n'est sorti que dans 21 salles d'art et d'essai le 13 juillet 2011 ; chez moi, il sort le 3 août et j'ai déjà réservé ma soirée;
la réalisatrice mongol Byambasuren DAVAA est étudiante en cinéma à Berlin; 
c'est son troisième long métrage et je suis certain que vous avez vu les deux premiers:
- l'histoire du chameau qui pleure
- le chien jaune de Mongolie
ses films, magiques et bouleversants,  décrivent merveilleusement la vie en Mongolie, celle que j'ai connue, les nomades dans les yourtes, l'élevage, la chasse, le dressage des aigles, les jeux, le tir à l'arc mais surtout les us et coutumes de ce peuple si attachant et accueillant, le seul au monde qui ait inscrit l'accueil des étrangers comme obligatoire dans sa constitution.
Allez voir ce film en version originale sous-titrée pour mieux goûter la musique, le son mélodieux et gutural de la langue, mongole, les chants diphoniques uniques au monde qui vous sortent les larmes des yeux, vous ne le regretterez pas.

Voici un extrait de chant diphonique mongol trouvé sur le net:
 
http://www.youtube.com/watch?v=hEUuXpQ-d-8
et  la bande annonce de ce film:

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19206793&cfilm=172303.html
et l'affiche:
Les Deux chevaux de Gengis Khan

Repost 0
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 22:13

 

365-ciel-de-mousson

 

l'Inde du Sud est la région agricole la plus riche de l'inde gràce à son climat exceptionnel, chaud et humide, et à ses deux moussons, la première, classique et la seconde lorsque les nuages reviennent arpès avoir et stpoppés par les contreforts de l'himalaya; il y a donc deux ou parfois trois récoltes de riz pour le bonheur des agriculteurs qui ne perdent pas de temps, le cycle de culture de riz s'étendant sur 4 mois en général.

J'y étais pendant la seconde mousson, de la pluie tous les jours, de gros problèmes de luminosité pour les photos mais une température de 30 degrés et un air chargé d'humidité (95%); 

je n'ai pas pu m'empêcher de prendre la photo du ciel.

Repost 0
Published by Yvon - dans Inde du Sud
commenter cet article
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 22:00

 

114-boulle-de-beurre-de-Krishna-en-granit

115-boulle-de-beurre-en-gros-plan

la boule de beurre de Krishna, un gigantesque bloc de granit surnommé ainsi en hommage à Krishna qui, enfant, dérobait le beurre de ses amis bergers;

 

116-des-ch--vres-bronzent-au-soleil

 

surplombant cette boule en équilibre depuis des siècles malgré de nombreux tremblements de terre, des chèvres fontb la sieste au soleil; personne ne vient les déranger.

Repost 0
Published by Yvon - dans Inde du Sud
commenter cet article
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 22:44

 

429-a-cup-of-tea--please

 

en Inde, le thé se sert avec du lait et beaucoup de sucre;

 

en Inde du Sud, on y ajoute une épice, le masala qui donne un goût particulier un peu relevé et n'est pas désagréable du tout, même délicieux à mon goût; on en boit au moins une dizaine de tasses par jour, 15 à 20 roupies, soit 25 centimes d'euro;

servi par une aussi charmante hotesse, c'est encore meilleur.

Repost 0
Published by Yvon - dans Inde du Sud
commenter cet article
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 22:41
dans cet atelier, chaque métier est géré par une famille sous le regard des enfants qui ne vont pas toujours à l'école qui n'est pas obligatoire en Inde et surtout, payante, ce qui peut poser des problèmes pour les familles modestes;

le travail est d'excellente qualité mais les conditions de travail sont difficiles.
094-t--te----t--te-sur-le-m--tier
091-atelier-de-tissage-de-soie
095-tissage-en-famille
Repost 0
Published by Yvon - dans Inde du Sud
commenter cet article
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 22:14

Vous avez tous appris à l'école, du moins les plus anciens, que la France possédait en Inde 5 comptoirs; 

il y avait Chandernagor, Mahé, Yanaon, Karikal et Pondichery, fondés entre le 17ème et le 18 ème siècle;

aujourd'hui, je vous invite à visiter le marché de nuit de Pondichery, une superbe petite ville qui a conservé son quartier français qu'il est possible de visiter en calèche ;

 

169-halles-de-Pondichery

 

170-les-halles-de-nuit

 

171-les-halles

 

172-les-halles

 

il est très agréable de se promener dans les petites allées qui serpentent dans le vieux quartier de cette ville à l'histoire si riche, entre le poisson, la viande, les légumes, les fruits ou les épices, ces odeurs si particulières pour nous , occidentaux; les sourires des marchands qui nous accueillent, nous font goûter les produits inconnus de nos yeux ou de nos palais délicats.

Je pense que l'inde, comme l'Afrique nous fascinent en grande partie par leurs marchés si typiques.

Repost 0
Published by Yvon - dans Inde du Sud
commenter cet article
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 22:59

 

183-arriv--e----Chidambaran-sous-la-pluie-de-mousson 

 

difficile d'échapper à l'achat d'un parapluie, pour visiter le temple; les indiens sont habitués mais nous, beacoup moins car en principe la mousson se termine fin août et j'ignorais, à l'époque qu'il pouvait y avoir une seconde mousson, plus petite, certes, avec les nuages partis vers l'himalaya et revenant faire une seconde visite au Kerala.

pour les locaux, c'est un gage d'une excellente seconde récolte de riz mais pour nous, pas pratique de visiter avec un parapluie, de prendre des photos, de marcher avec de l'eau jusqu'aux chevilles même si celle-ci fait 30 degrés.

 

195-bassin-d-ablutions-sous-la-pluie

 

196-le-d--luge-

sur la photo, on peut voir la pluie tomber , peu de luminosité

 

198-autre-vue-du-temple

 

le temple est malgré tout superbe

Repost 0
Published by Yvon - dans Inde du Sud
commenter cet article
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 22:48

 

 

 267-vue-d-ensemble

 

ce superbe temple est une réplique des temples de Tanjore.

 

265-superbe-plafond

 

266-un-autre-plafond

 

268-un-plafond

 

l'extérieur des temples est très abîmé par l'humidité et les pluies de la mousson mais à l'intérieur, on peut découvrir des merveilles bien conservées comme ces plafonds.

Repost 0
Published by Yvon - dans Inde du Sud
commenter cet article
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 22:58

Le 11 septembre 2001, un terrible attentat ébranlait les Etats Unis, New York et le monde entier;

espérons que de tels faits ne se reproduiront jamais mais peut-on compter sur la sagesse humaine? il est permis d'en douter;

à travers ces quelques images recueillies sur les lieux même lors d'une vivite il y a quelques années, 

En ce 10 ème anniversaire, souvenons-nous;  

Remember!

 

NY-2007-487

 

l'église Saint Paul, à deux pas du World Trade Center sur Broadway avenue est devenue la chapelle du souvenir; les gens y viennent se recueillir, notamment ceux qui travaillent dans le civic center, le lieu des affaires, à deux pas de Wall street.

   

NY-2007-482

 

l'intérieur de la chapelle, de style néo classique et néo bysantin à la fois comme souvent aux Etats Unis, s'inspire de la cathédrale de Florence pour les boiseries;

des messes sont célébrées quotidiennement à la mémoire des victimes.   

NY-2007-483

 

cette croix en fer a été retrouvée dans les décombres;

 

NY-2007-485

 

des passants y déposent des ex votos en souvenir du 11 septembre 2001.

 

Souvenons nous également que le 11 septembre 1973, au palais de la Moneda à Santiago du Chili était assassiné Salvador Allende; 

le Chili n'a retrouvé une véritable démocratie que longtemps après.

 

Repost 0
Published by Yvon - dans Histoire
commenter cet article