Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte libre

Texte libre

 
 
 
pour en savoir plus 
 je vous convie à visiter le blog de mon ami
 

Articles Récents

9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 22:16
    
                   
                    le troupeau arrive, c'est l'heure de la traite du soir
 
 
     Le yak domestique d'Asie centrale (Chine, Tibet et Mongolie) est un mammifère herbivore au poil long et soyeux parfaitement adapté au climat.
D'un poids de 700 kg, il mesure 1m70 contre 1m90 pour son cousin sauvage qui a quasiment disparu. Il vit 15 à 20 ans.
 
    Il fournit laine, cuir, viande, lait et fromage; ses excréments servent de combustible et d'engrais.
 
    
      
 
 
En Mongolie, il est aussi utilisé comme animal de bât, notamment pour le transport des yourtes lors de la transhumance.
 
                  
                         la caravane vient de s'arrêter, le yak récupère
 
 
 
Repost 0
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 22:00
Au commencement était le chameau qui permettait aux éleveurs de se mouvoir dans les sables du désert de Gobi.
 
 
  
 
 
 
Au fil des ans, la moto  commence à remplacer le cheval, même chez les nomades du centre de la Mongolie.

 
 
 
L'occupation soviétique avait permis aux mongols de découvrir ce nouveau mode de déplacement, plus rapide.
Il apporte une certaine indépendance et donne aux jeunes et même aux moins jeunes qui s'y sont mis, la possibilité de se déplacer en couple et même en famille.
 
 
 
 N'est-il pas plus pratique d'aller faire ses courses hebdomadaires au supermarché en moto qu'à cheval ou en char à yak?
 
 Ces vieilles motos rachetées aux russes sont increvables et bien entretenues par leurs nouveaux propriétaires bien que la voiture commence à apparaitre chez les plus riches, des 4x4 coréens vendus 6 à 7 000 euros, des jeeps russes, 4 000 euros car les routes ne permettent pas de circuler avec un véhicule classique.
 
 
          
   un habitant d'Ulgïï vient au marché       un taxi assure un déménagement
 
Dans la province la plus occidentale, à la frontière du Kazakhstan, la mode est au side car; à Ulgïï, des centaines d'engins circulent, servant au transport des biens et des personnes en tant que taxis.
 
    station de taxis au marché d'Ulgïï , des side cars
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Repost 0
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 22:11
 
Les chameaux de Bactriane

 
 
Ces célèbres chameaux mongols, beaucoup plus petits que ceux que l'on trouve en Afrique, sont particulièrement bien adaptés au climat des régions semi désertiques du sud de la Mongolie; ils ont une laine très épaisse et servent encore d'animal de trait;
Et les propriétaires sont très fiers d'en faire admirer la beauté.
 
 
En général, la bosse de devant reste flasque et sert de poignée; le chamelier s'y accroche.
 
Celui-ci sert de monture à cette gardienne de troupeau du Gobi altaï.
La Mongolie occupe le 7 ème rang mondial au nombre de têtes de chameaux; ils sont utilisés pour leur laine, le lait, très riche,  la viande et aussi, dans la steppe désertique, comme moyen de locomotion.
 
 
C'est l'heure de la digestion, ne me dérangez pas
 
 
 
Vous aimez la Mongolie? Je vous convie à visiter le site de mon ami canadien Louis-Simon, un amoureux de ce pays en cliquant   ici
 
 
 
 
 
Repost 0
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 22:00
Alors qu' en 1990, au moment de l'indépendance, on ne trouvait rien nulle part, depuis quelques années, de modestes superettes apparaissent dans toutes les petites villes, permettant aux nomades de s'approvisionner en produits alimentaires, légumes, épices, conserves, en articles de première nécessité (savon, shampooing, lessive, hygiène, couches pour bébés...), de quincaillerie ou en alcools.
On y trouve une grande variété de vodka, locale, mongole ou d'importation et les prix varient de 2 à 6 euros le demi litre.
 
 
Comme le montre la photo, on y trouve de tout de la mini télé aux peluches, des sous vêtements aux chaussures , des piles pour transistors ou lampes de poche au dentifrice.
L'hygiène revêt une très grande importance dans ce pays sous médicalisé; c'est une question de survie et ces précautions liées à des campagnes publicitaires incessantes ont fait baisser la mortalité infantile dans de fortes proportions.
 
 
Un cavalier, de passage vient faire ses emplettes; son cheval est resté à la porte, on se croirait dans le far west.
Dans les chefs lieux de province, on trouve absolument tout à présent et les mongols des régions les plus reculées viennent périodiquement s'approvisionner.
Un service de cars permet à ces gens de ne plus être coupés du monde, aux enfants de se rendre à l'école devenue obligatoire et aux éleveurs de venir vendre leurs bêtes au marché.
 
 
Il est vraiment difficile de ne pas y trouver son bonheur même si la télé présente dans la majorité des yourtes suscite par la publicité, beaucoup de désirs.
Repost 0
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 22:00
Ce matin, je vous propose une visite de la capitale mongole Ulaan Baatar;
 
        
vue générale d'Ulaan Baatar, quartiers modernes   un hôtel original du centre ville
002-bis-oulan-bator-depuis-l--hotel.jpg
 
 
 
Ulaan Baatar signifie héros rouge en hommage à  Südbator le héros national qui dirigea la révolution mongol en 1921.
Cité de yourtes entre Moscou et Pékin, escale du transsibérien sur la route du thé, elle devint capitale sous l'influence des soviétiques.
Les bâtiments modernes sont d'inspiration stalinienne comme toutes les capitales des républiques de l'Union Soviétique; d'une grande austérité, immeubles administratifs ou  d'habitations sont d'une grande tristesse
.
 
 
 030-bis-le-palais-du-gouvernement.jpg
 
    le palais du gouvernement

Depuis quelques années, de jeunes architectes mongols  commencent à construire de nouveaus immeubles qui n'ont rien à envier à ceux que l'on trouve en occident.
Les couleurs vives ont remplacé le gris, on fait appel au bois qui donne plus de chaleur.
 
 
 
Les mongols de condition modestes désertent de plus en plus les immeubles collectifs peu confortables et mal entretenus pour s'installer en périférie sur les colonnes,dans des quartiers de yourtes, plus faciles à chauffer dans un pays où l'hiver dure 8 mois et où la température avoisine les -30 degrés pendant plusieurs mois..
Après une période difficile au moment de l'indépendance, les chevaux ont été remplacés par de superbes voitures souvent d'origine coréennes.
Les rutilants 4x4 des nouveaux riches mongols ou des entrepreneurs étrangers venus profiter de la manne financière que représente l'aide internationale qui permet au pays de survivre ne cachent pas la misère des nomades venus chercher du travail après la grande sécheresse qui a decimé 40 %du  bétail  il y a 3 ans.
027-bis-lastatue-de-sukhbaatar-un-samedi-a.m.jpg
 


 la place Südebator un samedi après midi
 
Le coeur de la ville est la place Südbator d'architecture purement stalinienne.
Les nomades venus faire un tour dans la capitale s'y retrouvent.
De nombreux photographes ambulants immortalisent  leur passage, les opératrices téléphoniques mettent leurs appareils à la disposition de citoyens qui n'ont pas encore succombé à la mode du portable qui envahit peu à peu le pays , notamment parmi la jeunesse qui n'accepte plus le mode de vie de leurs parents.
 
 
 


  
 038-bis-une-femme-pose-dans-son-superbe-del.jpg
 
 
 
 
 
     une mongole vêtue de son del du dimanche
     immortalise sa visite dans la capitale
      
 
 
  Un peu plus loin, plusieurs générations sont réunies pour une photo souvenir.
L"appareil photo n'est pas encore démocratisé et le numérique devrait remplacer rapidement l'argentique trop onéreux.
 
 
 
 
 
 042-bis-tenues-traditionnelles-ou-modernes.jpg
 
 
 
  
 031-bis-materiel-pour-photographes-locaux.jpg
 
 
     tous les moyens sont bons pour attirer les enfants
 
Pour bien connaître un pays, il faut aussi visiter sa capitale même si l'architecture n'est pas extraordinaire, loin s'en faut; l'insécurité qui y règne, comme dans tous les pays du monde est accentuée par un chômage d'autant plus important que ce pays sans ressources industrielles depuis son indépendance, vit sous constante perfusion des ONG occidentales et coréennes.
 
 
 
 
 
                                                  
Repost 0
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 22:10
 
 
En Mongolie, il n'y a pas de pétrole mais dans les plaines balayées par les vents, dans les petits villages de l'Altaï, on peut encore trouver d'étranges stations d'essence.
 
 
En effet, l'essence étant très chère, le prix a doublé en septembre 2004 lors du premier choc pétrolier, de 350 à 750 tugrut, soit plus de 50 cts d'euro) le litre, des vols sont à craindre la nuit bien que les propriétaires de véhicules soient encore peu nombreux d'autant que la situation ne s'améliore pas avec ces récentes majorations de prix dans le monde entier.
Pour éviter ce type de désagrément, les pompes sont placées dans un petit batiment; seul le tuyau dépasse.
Et comme les pannes de courant sont fréquentes, rien ne vaut la manivelle que nous connaissions chez nous il y a un demi siècle.
Mais la majorité des mongols ne possède pas de voiture, à la rigueur une vieille moto russe récupérée lors du départ des grands voisins ou retapée par de bons bricoleurs.
Les voitures servent surtout à promener les touristes (4x4 coréens) ou les gens bien placés, les ONG et les employés des entreprises privées; le prix de l'essence pose moins de problèmes.
Il faut noter le masque que porte l'employé; les asiatiques sont soucieux de leur santé mais surtout de celle des autres car c'est pour protéger les autres de leurs propres microbes qu'ils portent ce masque.

Repost 0
29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 22:11

Il est difficile d'imaginer que ce grand pays puisse être à la fois montagneux et désertique;

le désert de Gobi est situé dans le centre du pays; les sables de Khongor s'étendent sur près de 200 km et les dunes peuvent atteindre 20 m de haut; elles sont en perpétuel déplacement et marcher dessus provoque un plaisir énorme;

225 de jolies dunes de sable fin

227 dunes suite

228 dure l'escalade

il n'était pas toujours aisé d'escalader ces dunes mais quel plaisir ensuit de les dévaler

231 un grand lac salé au milieu des dunes

parfois un petit lac à l'eau saumatre

296 vers l'ouest, paysage valloné mais aride

un paysage fabuleux

238 chameau venu nous voir au campement

et parfois une rencontre à peine insolite

un moment inoubliable au cours de ce voyage

Repost 0
Published by Yvon - dans les paysages
commenter cet article
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 22:02
En Mongolie, dans l'extrème ouest, à proximité du Kazakhstan vivent des Kazakhs de religion musulmane qui sont spécialisés dans le dressage des aigles chasseurs.
 
 Ils sont superbes dans leur tenue d'apparat avec le gant traditionnel qui les protège des griffes acérée de ce rapace au regard perçant.
 
Superbe
 
Ces dresseurs vendent ensuite les aigles à des acheteurs chargés d'aller ravitailler les émirats arabes; pour ces riches clients, il s'agit d'un sport national avec paris au même titre que les courses de chevaux ou de dromadaires.

 
Repost 0
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 23:00
 
 
Le climat mongol est rude, l'hiver dure près de huit mois, les nomades ont une vie très difficile.
 
 
 
Pour se remonter le moral lorsque le froid est vif, que le thermomètre avoisine les -25 degrés, les éleveurs consomment diverses boissons plus ou moins alcoolisées.
 
 
 
- la vodka vendue dans toutes les bonnes épiceries;
 
plusieurs variétés, la mongole, la bulgare ( la Bulgarie est le plus gros fournisseur de vins et d'alcools) et la soviétique, la plus chère; les prix varient de 1 à 4 euros le demi litre selon l'origine et la provenance.
 
 
 
- l'airak, du lait de vache ou de yak fermenté, 10 à 15 degrés
 
 
 
 
 
- l'eau de vie de lait fermenté ou arigy (incolore) qui peut monter jusqu'à 40 degrés
 
 
 
la distillation est très artisanale selon le vieux principe de la cocotte minute.
 
 
 
 
Le lait fermenté est mis à chauffer et lorsqu'il commence à bouillir, la bassine est couverte puis la vapeur qui s'échappe est refroidie dans un seau d'eau froide selon le principe de la condensation; l'alcool est alors recueilli dans une bouteille.
Plus la cuisson est longue, plus le degré d'alcool sera élevé.
 
Il ne reste plus qu'à laisser refroidir et à faire déguster.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
puis vient le moment de la dégustation; le maitre de maison offre à chacun d'entre nous en commençant, respect oblige, par le plus ancien, une coupe de ce surprenant breuvage;
après chaque gorgée et avant de tendre le bol à l'hôte suivant, il remplit le à nouveau et ainsi de suite.
 
 
 
 
 
Les offrandes se font toujours de la main droite en tenant délicatement le coude avec la main gauche et en s'inclinant légèrement en signe d'humilité.
 
 
 
Un remède fort usité en Mongolie, l'eau de vie de lait avec sel rouge; souverain contre la dyarrée ou la tourista; difficile à mettre en oeuvre en France hélas.
 
 
Repost 0
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 22:00
 
Malgré une longue occupation soviétique, la religion occupe une grande place dans la vie des mongols.
dès le départ des soviètiques en 1989-1990, les lieux de culte ont retrouvé un taux de fréquentation important; la foi a continué à habiter les gens pendant toute cette période, sauf peut-être parmi les jeunes m:marqués par l'éducation dispensée dans les écoles. 
Avant les grandes purges, 1/3 de la population male était lama ou moine.
Dès 1990, les temples ont été rouverts; les prières se font en tibétain, une langue que peu de mongols comprennent.
A ce jour, plus de 300 temples ou monastères ont été restautés.
La couleur bleue revet une grande importance que l'on retrouve dans le shamanisme qui adore le bleu du ciel. Le shamanisme n'est pas basé sur des textes religieux mais sur une divine inspiration du role joué par Genghis Khan.
En période de transe, l'âme du shaman quitte son corps pour rejoindre celle des ancètres et trouver des solutions aux problèmes des clients.
 
 
 
 
 
 
       
 
       L'ovoo et son cairn de pierres sont l'un des signes du shamanisme en Mongolie depuis des milliers d'années.
Les pierres sont offertes aux esprits
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
      
 
 
      Sur le versan du volcan Horgo - 2 300 m,    8000 ans,, nous rencontrons une shamane venue d'Ulaan Baatar pour se ressourcer dans ce lieu sacré.
Sa venue n'est pas passée inaperçue et un patient la rejoint pour obtenir des esprits une amélioration de son état de santé que le corps médical n'a pas été en mesure de lui apporter.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Après quelques incantations et une période de transe impressionnante, le malade s'en retourne appaisé et la chamane regagne son village, accompa-
gnée de son aide qui porte les instruments de culte, le tabac, la pipe....
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pendant la période de transes,       nous sommes retirés pour ne pas troubler la cérémonie; au premier plan à droite, un petit ovoo.
  
La chamane implore le Ciel bleu qui lui vient en aide;
C'est le Ciel qui donne le pouvoir qui est un lourd fardeau à porter, une punition.
  
 
 
 
 
Bibliographie: Le Monde Gris de Galsan Tschnag
qui narre l'histoire d'un enfant qui veut devenir Shaman; il s'agit d'un récit autobiographique.
 
 
 
Repost 0