Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte libre

Texte libre

 
 
 
pour en savoir plus 
 je vous convie à visiter le blog de mon ami
 

Articles Récents

22 janvier 2006 7 22 /01 /janvier /2006 23:00
 
Repost 0
30 décembre 2005 5 30 /12 /décembre /2005 23:00
L'affiche du film

Amoureux de la Mongolie, je vous invite à aller voir un superbe film sorti sur nos écrans en novembre 2004; il a été tourné par des mongols qui étudient dans une école de cinéma allemande.
Titre de ce film:
l'histoire du chameau qui pleure
 
 
 
Ce film passe en général dans les salles art et essai car il n'a pas bénéficié d'un lancement très commercial.
 
Il est pourtant magnifique, tant pour ceux qui comme moi reviennent de ce pays que pour ceux qui rêvent de partir le découvrir.
 
Ce film doit être vu en VO sous titré pour ne pas perdre une seconde des chants, cris d'animaux, bruits divers et de la langue mongol gutturale et très originale.
 
Chaque image doit être étudiée avec soin, le moindre geste a son importance, la manière de servir la boisson, la façon d'offrir à boire, l'art de confectionner le thé salé au lait, l'aménagement intérieur des yourtes, la traite des animaux très particulière car elle nous ramène de longues années en arrière ( une bête ne donne pas de lait si elle n'a pas été tétée auparavant quelques secondes par son petit), etc...
 
Les chants diphoniques sont extraordinaires et uniques au monde; ils s'apprennent de père en fils; la voix ne sort pas de la gorge mais de la cage thorracique qui vibre étrangement en donnant un son particulier difficile à expliquer.
 
Les musiciens s'accompagnent d'instruments à cordes simples et traditionnels, la crosse en forme de tête de cheval comme à gauche sur la photo ci-dessous.
 

 
Ces instruments n'ont pas changé depuis des millénaires.
Repost 0
Published by Yves QUELEN - dans vie quotidienne
commenter cet article
5 octobre 2005 3 05 /10 /octobre /2005 22:00


Salut les amis!
quel plaisir pour moi de vous recevoir dans ma yourte, vous qui venez de si loin
 
 
 
Repost 0
14 juin 2005 2 14 /06 /juin /2005 22:00


Salut les amis!
Repost 0
14 mars 2005 1 14 /03 /mars /2005 23:00

9 Airbus A310-300, le dernier né de la MIAT loué à la France depuis 2003
 
Lorsque le bloc soviétique a éclaté en 1989-1990, la Mongolie était tributaire de la compagnie aérienne Aeroflot pour te trasport aérien; pourtant, dès 1956, la Miat a été créée en tant que subdivision d'Aeroflot.
 
La MIAT (Mongolian IntL Airlines Transport) assure à présent la majorité des vols avec des avions anciens rachetés à l'Aeroflot mais aussi plus récents (airbus) pour les lignes vers les pays occidentaux pour des raisons de sécurité et de réglementation internationale.
 
 
un antonov de la MIAT
 
au cours d'une courte escale lors d'un vol Ulgïï - Ulaan Baatar

Les aéroports intérieurs (plus de 80) que l'on trouve notamment dans toutes les capitales de région n'ont rien à voir avec les nôtres; la plupart des pistes ne sont pas goudronnées et les départs sont aléatoires, tributaires des conditions météo
 
Pendant l'escale de 30 minutes, les passagers restent au bord de la piste et en profitent pour se restaurer, les prestations à bord se résumant à un bonbon au moment du décollage.
Les voyageurs emportent donc un petit encas lorsque le vol est long.
 
Mais il faut reconnaitre qu'un vol de 2 heures jusqu'à la frontière kazakh est préférable à 2 500 km de piste souvent très mauvaise (4 j en 4x4).
 
A titre indicatif, le prix d'un vol simple pour les touristes s'élève à 80$; beaucoup moin cher pour les autochtones.

un groupe de voyageurs se restaure sur la piste

Il n'est pas rare non plus de trouver des animaux dans la cabine; nous avons voyagé avec une poule, installée sur un siège (elle a été dispensée du port de la ceinture) et je vous laisse imaginer l'état de celui-ci à l'arrivée, l'émotion sans doute.
Du nomade qui se rend pour la première fois dans la capitale, en tgenue traditionnelle à l'homme d'affaire ou à l'étudiant en jeans venu passer quelques jours dans sa famille, la clientelle est variée.
Le personnel de bord, décontracté, n'est certainement pas aussi technique que par chez nous mais nous n'avons à aucun moment ressenti la moindre appréhention; l'appareil semble bien entretenu, vu son âge.
Il n'y a que 2 ou 3 vols par semaine pour chaque destination et le cefficient de remplissage est élevé
Les tarifs soint peu élevés mais vu le niveau de vie des mongols, ce moyen de locomotion rapide reste réservé à une certaine frange de la population.
l'antonov fait le plein avant de repartir

les horaires pour ceux qui iront un jour en Mongolie
 
 
En général, les touristes effectuant un circuit font l'aller en 4x4 et regagnent la capitale en avion, compte tenu de la fatigue engendrée par le très mauvais état des pistes du désert de Gobi ou des monts de l'Altaï.
 
Lorsque le temps le permet, le paysage vu d'avion est magnifique, ces étendues de steppe aride, de dunes, la multitude de lacs et de rivières qui serpentent.
 
 
Lorsque vous verrez ces images, je serai en route pour une nouvelle aventure;
en effet, je pars lundi pour le Cambodge, 3 semaines pour découvrir ce merveilleux royaume, ce peuple si attachant et accueillant, et vous ramener de nouvelles photos qui alimenteront un blog dédié à ce pays; il est déjà ouvert mais je ne pense pas pouvoir y placer des articles en direct live comme on dit à la télé; les cybercafés sont encore rares dans le Cambodge profond, sorti de Phom penh ou Siem Reap, mais ils me permetront de lire vos messages et parfois, je l'espère, écrire quelques articles.
 
A bientôt.

Coordonnées de mon blog sur le Cambodge: avec Yvon au Cambodge
 



Pendant mon absence, le blog photos continue; venez y jeter un oeil de temps en temps en cliquant sur ce lien les photos d'Yvon


 
 
 
Repost 0
3 janvier 2005 1 03 /01 /janvier /2005 23:00
 Qui n'a pas rêvé d'arpenter un jour lee grandes pleines mongoles, à pieds, à cheval ou, signe de progrés, en 4x4.
Un matin de septembre 2004, ce rêve est devenu réalité.
 C'est de Roissy que démarre notre long périple vers ce mystérieux pays d'Asie.
Un premier vol nous mène à Moscou, l'ancienne capitale de l'URSS à laquelle appartenait la République de Mongolie.
 
     Après une longue attente de plus de 6 heures, nous nous envolons pour Ulaan Baatar que nous atteingnons le lendemain matin vers 8h.
Alors qu'il pleuvait à Moscou, le soleil brille dans la capitale mongole; certes, il fait frais et nous supportons nos tenues hivernales mais nous sommes loin des températures négatives annoncées par la météo consultés avant le départ.
 
Les formalités d'immigration sont trés succintes et quelques minutes plus tard, nous sommes accueillis chaleureusement par Tsevelee, notre sympatique guide mongol qui nous accompagnera pendant les 3 semaines de ce périple qui nous conduira d'est en ouest jusqu'aux confins du Kazakhstan, la république voisine, entre Chine et Russie.
 
 
Repost 0
2 janvier 2005 7 02 /01 /janvier /2005 23:00

 

 

La Mongolie

 

Immense pays entre Chine et Russie, la Mongolie est fascinante pour sa nature sauvage et indomptable, ses innombrables lacs, les vastes plaines arides des déserts du Gobi et son relief.

La faune et la flore sont adaptées aux rigueurs climatiques et aux amplitudes thermiques exceptionnelles.

Au coucher du soleil, pendant les 3 mois d'été, la température baisse de 15 degrés en quelques minutes lorsque le vent se lève.

Dès le mois d'octobre, la température nocturne avoisine les -20 degrés alors qu'en plein jour, il fait encore 10 à 15 degrés.

Le mode et les conditions de vie des nomades mongols sont restés traditionnels; seul l'élevage leur permet de survivre car le climat exclut toute possiblité de culture.

Fruits et légumes sont importés de Chine, comme la plupart des produits de première nécessité.

Ce pays est devenu tributaire des aides internationales depuis son indépendance en 1990.

 

Repost 0
Published by Yvon - dans Histoire
commenter cet article
2 avril 15 2 02 /04 /avril /15 22:42
portrait
Repost 0
Published by Yvon - dans Ethiopie
commenter cet article