Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte libre

Texte libre

 
 
 
pour en savoir plus 
 je vous convie à visiter le blog de mon ami
 

Articles Récents

13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 23:06

 

undefined

 


undefined

undefined
Repost 0
29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 22:01
 
 
 
Face à ces grands espaces, nous avons rencontré un modeste berger qui gardait un petit troupeau de moutons et de chèvres, une cinquantaine de têtes
 
 
Les nomades du centre de la Mongolie, dans les monts de l'Altaï, ne sont pas très riches et les problèmes climatiques qui frappent ce pays depuis deux ou trois ans n'ont rien arrangé, la sécheresse permanente dans une région si riche en lacs et rivières, a décimé les troupeaux; et il n'y a guère d'aides gouvernementales pour leur permettre de redémarrer.
 
Conséquence, beaucoup de jeunes sont partis à Ulaan Baatar dans l'espoir de trouver un emploi qui. hélas, n'existe pas et se retrouvent au chômage, ce qui a pour effet de créer un climat d'insécurité et de délinquance.
Les O.N.G., nombreuses en Mongolie, tentent d'endiguer ce fléau sans grand succès.
Repost 0
28 août 2014 4 28 /08 /août /2014 22:00
 
 
un ancien en tenue traditionnelle
les nomades qui représentent encore 60 % des mongols, continuent à porter le del, pratique et très chaud dans un pays où la température flirte avec les -20 pendant 8 mois de l'année.
 
 

Repost 0
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 22:09
Ce qui frappe le touriste étranger qui visite la Mongolie, c'est la beauté des femmes, qu'elles soient nomades ou sédentarisées, dans le désert de Gobi ou sur les hauts plateaux de l'Altaï.
 
  trois mammies rentrant du marché échangent quelques nouvelles avant de regagner leur yourte.
 
   
une autre , musulmane portant le foulard (province de l'extrème ouest à la frontière du Kazakhstan) bien que ce ne soit pas obligatoire nous dévisage avec un brin d'étonnement, tandis qu'une jeune femme vétue d'un superbe del, pose avec fierté.
 
 
 
 
 
Les jeunes commencent à s'adapter à la vie moderne et notamment au déplacement en moto, plus simple lorsque l'on veut akller faire ses emplettes dans la ville voisine souvent distante de 40 ou 50 km.
 
   
mais il reste quelques irréductibles éleveuses qui gardent leurs bêtes, du haut de leur chameau, plus adapté lorsque le sol est sablonneux.
 
  
l'avantage du chameau, c'est la possibilité de transporter les gros bidons d'eau ou de lait issu de l'une des 4 ou 5 traites quotidiennes.
 
 
Les dels que les femmes portent toute l'année sont fourrés de peau de mouton dès que les grands froids arrivent comme actuellement où la température avoisine les - 30 degrés; il en est de même pour les superbes bottes décorées en cuir qu'elles portent même à cheval.
 
 
Repost 0
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 22:00
 
 
un intérieur de yourte
très simple, il n'y a que le nécessaire car les nomades changent de lieu tous les 3 mois lorsqu'il n'y a plus rien à manger pour les yaks, chevaux, moutons et autres chèvres; ainsi, l'herbe a neuf mois pour se reconstituer; 
à méditer pour nous les occidentaux qui ne savent pas gérer les ressources de la nature.
 
 
Repost 0
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 22:00
 
La Mongolie est un peuple de nomades vivant exclusivement de l'élevage.
Mais l'hiver est long, très très long, plus de 8 mois et tous ces animaux, les longues pattes (ceux qui se déplacent beaucoup) comme les courtes pattes (ceux qui restent à proximité de la yourte) ont besoin de manger.
Toujours à la recherche de nouveaux herbages, ces éleveurs doivent changer 3 ou 4 fois par an d'endroit.
 
           
 sur ces images, un groupe de 4 yourtes démontées et portées par 8 chars à yacks
 
 
           
  les enfants ont leur place réservée, bien calés au milieu des affaires
 
 
 
  Déménager un groupe de yourtes n'est pas chose aisée et demande une certaine organisation.
Le démontage prend une heure, le travail est collectif, l'entr'aide, une évidence.
Le remontage est un peu plus long, 2 heures au moins car toute erreur peut avoir de graves conséquences en cas de fort vent; n'oublions pas que ces youtes ne sont pas fixées au sol.
 
 
 
 
une yourte de taille moyenne tient sur 2 chariots de conception relativement archaïque (roues en bois)
 
Les meubles occupent beaucoup de place
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
      
 
 
    la force tranquille de ce yack est appréciée.
 
    les plus riches nomades commencent à utiliser les    jeeps achetées d'occasion en Russie ou les camions pour pouvoir parcourir de plus grandes distances plus
rapidement.
 
 
  Voici enfin un nouveau mode de transport de yourte, la jeep russe
 
     pour pouvoir aller chercher l'herbe plus loin, rien ne vaut le cheval vapeur.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Repost 0
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 22:00
 
Au cours de la visite de ce magnifique monastère bouddhiste tibétain de Gandantegchinlen khiid, vous ne pouvez pas échapper aux moulins à prières,
il y en a partout, neufs, anciens, dorés...
 
 
Chaque temple a ses moulins que les pieux visiteurs tournent avec beaucoup d'amour et de piété
 
Certains sont du reste très usés par des siècles de tours, des millions de caresses pleines de ferveur
 
 
et il n'y a pas d'âge pour venir prier, faire tourner ces moulins qui véhiculent les voeux, les pensées et les paroles sacrées.
 
 
Certains moulins sont vraiment superbes, il y en a partout, de toutes tailles, dans tous les temples
 
Repost 0
26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 22:00
L'accueil, chez les nomades mongols, est une tradition séculaire.
Recevoir le visiteur fourbu et affamé et lui permettre de récupérer avant de reprendre la route a toujours été une tradition parmi les peuples nomades du désert.
Les pasteurs du désert de Gobi (il y a en réalité 14 déserts de Gobi dans l'ouest de l'Asie) perpétuent cette tradition à l'égard des rares touristes qui parcourent les grandes plaines d'est en ouest jusqu'à la frontière du Kazakhstan, du nord au sud aux confins de la Mongolie extérieure.
 
 
 
Chaque halte nous vaut le plaisir de rencontrer un cavalier gardant ses troupeaux, un chasseur de marmotte, le tromblon en bandouillère ou le jeune éleveur au guidon de sa vieille moto russe promenant sa promise ou conduisant son épouse à la superette du village souvent éloigné de plusieurs dizaines de km.
 
 
 
Pour ces nomades pauvres et tributaires des cours de la viande, leur seule ressource, achetée en totalité par la Russie et les petites républiques voisines, la moto et le side car, sont un progrès énorme et un symbole de liberté en facilitant les déplacement en famille; en effet, les enfants sont en pension du lundi au vendredi au chef lieu de région et les moyens de locomotion sont rares.
 
Repost 0
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 22:09


un éleveur d'aigles et sa petite fille viennent nous accueillir

A la frontière entre la Mongolie et le Kazaksthan, à 3 000 km de la capitale Ullan Baatar, les anciens nomades se sont lancé il y a bien longtemps dans une occupation qui leir permet de vivre relativement bien; élevage et dressage de rapaces;




 
aigles et vautours sont élevés pour la chasse puis revendus aux émirats arabes; c'est un revenu conséquent pour ces gens, mongols ou kazakhs passionnés et compétents qui exercent souvent ce métier de père en fils depuis très longtemps.
 
336-bis-un-faucon-qui-remplace-parfois-l--aigle.jpg
il arrive parfois que les aigles ou vautours soient remplacés par des faucons
Repost 0
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 22:00


lors des grandes transhumances, il y a toujours une petite place dans la charrette pour les enfants;
les nomades se déplacent en général 4 fois par an lorsqu'il n'y a plus rien à manger pour les bêtes et pour permettre à la végétation de se reconstituer;
ils sont plus sages que nos agriculteurs car leur survie en dépend, ils n'ont pas le choix; la perte d'un yak, d'un cheval ou d'un mouton a des conséquences tragiques car le nombre de bêtes qu'ils sont autorisés à garder est limité et fixé par le gouvernement.
 
 
Repost 0